Tour du monde en 365 galères

L'aventure est terminée.

(mis à jour il y a plus de 6 ans)

" Don't dream your life, but live your dream " — Mark Twain

Tibet, De Lhassa à l’Everest, papiers SVP!!!

Du 21 oct au 26 oct. 2010
 
Nous essayons autant que possible de rendre nos articles un peu plus attrayants en introduisant quelques touches d’humour (avec brio ou non). Car nous pensons à vous dans vos bureaux parisiens, Toulousains, Barcelonais (ou tout autre ville) et nous imaginons que ça ne doit pas être facile tous les jours de voir nos aventures alors que votre travail vous ennuie. Nous nous excusons donc d’avance du sérieux de cet article. Nous n’avons pas vocation à tenir des propos politiques mais un voyage au Tibet change quelque peu vos visions des choses et des droits fondamentaux tel que la liberté. En restant le plus objectif possible, on va essayer de vous faire part des sentiments « nouveaux » que nous avons pu avoir au Tibet. 
 
La route du Tibet ne commence pas aux frontières Chinoises mais à la gare de Beijing, avec le train du « toit du monde ». Ayant choisi de visiter un peu le centre de la Chine, notre expérience Tibétaine va débuter à Xi’An à mi route entre Beijing et Lhassa pour 36 heures de train mythique, direction l’une des capitales les plus hautes du monde. Et on en a encore pris plein la vue… Très différent du Transsibérien et du Transmongolien, où on avait traversé successivement les immenses forêts Russes puis les plaines/déserts arides Mongoles. On a pu cette fois-ci contempler les hauts plateaux Tibétains des vitres d’un train voyageant à plus de 4800 mètres d’altitude, atteignant a son point culminant 5072 mètres… (Imaginez-vous être dans un train au dessus du Mont Blanc !?).

 
C’est ainsi à plus de 3000 alors que vous êtes déjà dans le train… qu’on vous fait remplir un papier certifiant du fait que votre corps peut supporter ce genre d’altitude (qu’est-ce qu’on en sait du haut de nos petites montagnes européennes ? Tant pis, on va dire que oui…).
Et pour ceux qui auraient menti et surestimé leurs capacités d’adaptation à l’altitude, vous avez à votre disposition dans toutes les cabines des « Oxygen Outlet » vous permettant de vous caler un tuyau plein d’oxygène dans le nez pour mieux respirer. Heureusement, nous avons eu la bonne surprise de ne pas faire parti des menteurs  et de n’utiliser ces outils qu’à titre ludique (Dommage, ça n’a rien d’euphorisant, ça aurait pu nous occuper quelques espaces temps!!!).
On va commencer à parler du vrai Tibet, du Tibet Tibétain et de ce sublime pays. Image qu’on va essayer de garder en oubliant les mauvais côtés qu’on ne manquera pas de citer plus tard. Tout d’abord la culture, puisque c’est ce qu’on a pu voir en premier à Lhassa. Bien loin de l’agitation Pékinoise, les gens sont tranquilles, souriants, ne manquant pas de vous saluer ou de vous souhaiter bonne chance « Testélé » au moindre regard ou sourire croisé. Des petites attentions sans arrières pensées, sans rien vouloir de vous en échange, juste par plaisir de voir un étranger s‘intéresser à leur culture. Ce genre d’expérience nous est souvent arrivé dans les temples bouddhistes, ou en simple visiteur on était mêlés à ces centaines de Népalais en « pèlerinage ». Temples absolument sublimes perchés dans les montagnes, qu’on a pu visiter en découvrant la culture bouddhiste. On n’est pas encore converti et prêt à mener une vie de moine rassurez-vous, mais ça inspire à la réflexion !

 
Ce qu’on retiendra surtout du Tibet, ce sont les paysages. Les énormes lacs à plus de 4000 mètres d’altitude, les cols passés en jeep à plus de 5200, les hauts plateaux et surtout la chaine de l’Himalaya, ses sommets enneigés à des altitudes folles, l’Everest,… Ecrivant cet article au Népal, on a désormais un élément de comparaison de taille pour dire que le Tibet est unique, pourtant proche mais très, très différent de son voisin. Sans oublier qu’il y fait toujours beau. On n’a pas eu un seul jour de pluie, que des journées de ciel bleu sans nuages. Et alors que Lhassa culmine à 3600 mètres, on peut s’y balader en T-shirt en fin Octobre…

 
Le Tibet nous a donc séduits, émerveillés, et on aurait bien voulu y passer quelques temps si il n’y avait pas eu son colonisateur Chinois pour nous couper toutes nos libertés. Il faut savoir que pour visiter le Tibet (qui est considéré comme une province Chinoise par les Chinois), on doit être en possession de 2 permis « entry permit » et « travel permit » en plus du visa Chinois. Permis qui ne peuvent être délivrés que par des agences de tourisme Chinoises qui s‘en foutent plein les poches. Nous n’avons de plus pas le droit de visiter le Tibet seul, il faut être dans un groupe, avoir un guide (et un chauffeur lorsqu’on veut voyager un peu dans le pays) en permanence avec nous. C’est le guide qui est en possession de nos permis et c’est limite si on a le droit de les voir. Retour en enfance, il ne manque plus que le bracelet avec nos noms/prénoms et numéros de téléphone au cas où l’on se perde. En cas de contrôle (ce qui arrive très souvent dans les environs de l’Everest), c’est le guide avec nos passeports et nos permis qui ira justifier de notre situation. Impossible donc de partir du groupe car nous n’aurons plus les papiers justificatifs.

 
Et cet emprisonnement commence dès l’arrivée à la gare ou une haie d’honneur de soldats postés devant la porte d’entrée nous montre le chemin vers nos guides touristiques et taxis. La guide nous accompagnera ensuite de la porte du taxi jusqu’à l’intérieur de notre chambre d’hôtel où elle nous conseillera fortement de manger au restaurant de ce même hôtel. On aura quand même le droit de choisir notre restaurant et d’y aller tout seul dans Lhassa. Ouahhouhhh !!! Quelle liberté ! Les 3 jours à Lhassa vont être en compagnie de notre guide qui nous aura même accompagné dans un bar un soir où l’on voulait sortir (Est-ce par devoir ou par envie, on ne saura jamais ?). Mais Lhassa était un territoire de liberté car durant les 3 jours en jeep suivants, on va être trainés comme des bons chienchiens à leur maimaitre !!! Mangeant là où on nous disait de manger, dormant là où on nous disait de dormir et pissant là où nous disait de pisser. Passé Lhassa et Shigatsé, vers les montagnes Himalayennes, on a été contrôlé une dizaine de fois par les militaires Chinois en 3 jours, étant suivi à la trace par toutes les marques dans les registres. On aurait dit une voiture fourrière qui laissait sortir les chiens pour s’aérer un peu, pour manger et pour dormir.  Et comme on devait aller au Népal par le Tibet et qu’on ne peut pas être seuls au Tibet, on nous a raccompagné jusqu’à la frontière Népalaise, la guide traversant les douanes Chinoises pour nous laisser juste devant le pont « friendly Bridge » séparant les 2 pays. Elle n’aurait pas pu aller un mètre plus loin… On a donc été en chasse gardée pendant une semaine, n’étant libre de rien. Nous qui avions réservé (super cher) un tour de 7 jours, on n’en pouvait plus d’être autant restreint et on a décidé de le raccourcir d’un jour. On a tous les 2 un peu voyagés avant mais on ne s’est jamais senti aussi contrôlés, oppressés. Nous qui voyageons pour avoir ce sentiment de liberté, le Tibet est complètement l’opposé. On a vraiment été dégoûté d’être aussi peu libres dans un pays aussi riche culturellement.

 
Mais on a eu la chance de ne vivre cette expérience que 6 jours et non pas une vie. Sans faire d’excès de militantisme, après un voyage comme celui-là, on se pose beaucoup de questions. N’allez pas nous dire demain qu’on est fliqué et pas libre en France car on risque de répondre assez sèchement. On invite tous les bons râleurs Français à venir faire un tour de ce côté là du globe pour qu’ils se rendent compte du réel sentiment de privation de liberté. La façon dont on s’est senti oppressé durant ces 6 petits jours, on n’imagine pas un seul instant pouvoir rester une vie coincée dans ce pays. On n’était pas libre mais « protégé » par notre nationalité, pensons un instant aux Tibétains, n’étant pas libres de communiquer, de se cultiver, d’avoir des opinions politiques, d’avoir des convictions religieuses, de n’avoir ne serait-ce qu’un drapeau Tibétain,… Les militaires Chinois sont présents partout autant dans les villes que dans les montagnes. A Lhassa, il y a des militaires plein les rues, des postes de militaires à tous les coins de rue, des militaires sur les toits,… On s’es même fait contrôlé par des militaires armés à l’entrée d’un bar de nuit. Les drapeaux Chinois sont partout pour imposer leur présence, remplaçant les drapeaux Tibétains. Même au sommet du Potala Palace au cœur de Lhassa, où reposent les restes des 13 précédents Dalaï Lhama, un drapeau Chinois surplombe le bâtiment alors que le gouvernement interdit toute croyance, toute parole publique ainsi que toutes photos de ce leader religieux (pacifique).

 
Pour ce qui est de la population, elle devient en majorité Chinoise grâce aux méthodes d’incitation du gouvernement Chinois pour coloniser cette région. Les Chinois ne parlent pas Tibétains, en revanche pour que la jeune génération Tibétaine puisse avoir un emploi dans son propre pays, elle se doit de parler Chinois ou sera au chômage. On se demande d‘ailleurs ce qui leur apprennent à l’école… On a passé une soirée avec notre guide et 2 de ses amies et sans être chauvins, elles ont quand même placés la France en Amérique du Sud et en Australie, ne connaissant même pas Paris. De toute façon, elles ne pourront pas voyager pour venir voir où ça se trouve vu que le gouvernement Chinois ne leur délivre pas de passeports. Elles ne sont même pas libres de voyages en Chine (alors que le Tibet est censé être Chinois), juste coincées dans un pays qui n’est plus le leur. Ultime détail qui nous a aussi beaucoup marqué est la façon dont les Chinois idolâtrent Mao qui a fait durant son régime entre 40 et 70 millions de morts. Cet engouement est encore plus dérangeant lorsqu’il est prononcé au Tibet alors que le dictateur en a massacré 1/6e de la population. Vous avez ainsi partout dans les restaurants, les magasins de souvenir, les maisons,… le portrait de Mao. Et encore pire, il figure sur les billets de banque… Imaginez-vous donc devoir payer vos courses tous les jours avec de l’argent contenant la photo de quelqu’un qui a commandité l’assassinat de membres de votre famille???

 

Notre expérience Tibétaine est donc assez unique en son genre et on comprend plus les manifestations anti-Chinoises qui ont pu avoir lieu à Paris durant les jeux Olympiques 2008. Vous n’allez pas non plus nous voir au retour en tête des protestations, un drapeau Free Tibet entre les mains à tacler les athlètes Chinois, mais on se rend compte désormais que ces manifestants ne sont peut-être pas des bobos à la recherche d’une cause perdue à défendre durant leurs samedis après-midi mais jute des personnes sachant vraiment ce qui se passe par ici.
 

Flickr Album

3 Commentaires

Eloïse T

14. nov, 2010

ahhhhh j’ai pris du retard dans ma lecture ! :) en tout cas vos photos sont toujours aussi belles !!! enormes bisoussssssssss chris !

Eloïse T

15. nov, 2010

Bon et bien j’ai lu tout ça et je ne peux pas m’empêcher de dire que tout ça est incroyablement révoltant, ça glace le sang. Je n’en reviens vraiment pas ! Merci de le partager en tout cas…

DEAMARE Henri/Jany

17. nov, 2010

Merci de nous faire partager tes aventures dans ce magnifique voyage, même si les conditions de confort ne sont pas toujours au rendez-vous.
Dire que chez nous certains se plaignent du manque de libertés.
Un séjour au Tibet leur serait salutaire.
Bonne continuation de voyage et à +

Poster une réponse

(Nom) *

(Email) * (ne sera pas publié)

(Site web)

:o) :-D :-( ;-) :-P =-O 8-) :-/ O:-) :-! >:o C:-) :-(|) O-) :@ :-[ (B) (^) (P) (@) (O) (D) :-S ;-( (C) (&) :-$ (E) (~) :-* (I) (L) (8) (T) (G) (F) (*) (N) (Y) (U) (W) (is) (bo) (bu) (cp) (da) (doc) (eat) (ff) (fc) (lg) (mf) (ms) (py) (pi) (qu) (qq) (rn) (sl) (sol) (th) (tr) (yn) (hl) (hr) (by) (gnr) (dz)
  • Articles les plus populaires

  • Derniers commentaires

    • jaoiopmser le 18 avril 2018:

      Ð?Ñ?пиÑ?Ñ? эксÑ?ази в Ð?анÑ?Ñ?Ñ?ово Ð?Ñ?пиÑ?Ñ?...
    • hanala le 9 février 2018:

      ЧÑ?о покÑ?Ñ?иÑ?Ñ? Ñ?Ñ?обÑ? всÑ?авило Molot24 biz Ð?ак...
    • hanala le 9 février 2018:

      Ð?аксил Ñ?оÑ?Ñ?м Ð?акладки амÑ?еÑ?амин в...
    • RodneyPhifS le 9 février 2018:

      ?????? ????????? ?????? ???? ?????? ? ???, ??? ????? ???????, ?????...
    • Robertdow le 9 février 2018:

      ??????, 4 ???????. /????/. ??? ?????? ?????? ??????? ??????? ?? ?????...
    • JliaDix le 8 février 2018:

      ??????? ?????-??? ?? ???????????? ????? ???????????? ????? ????, ??...
    • jidkoias le 31 janvier 2018:

      Êóïèòü çàêëàäêè ìåòàìôåòàìèí â Ñåâåðîìîðñêå Çàêëàäêè ãàøèø â...
    • Maribel le 15 décembre 2017:

      Terrific Artikel! Das istt die Arrt der Informationen , diie...