Tour du monde en 365 galères

L'aventure est terminée.

(mis à jour il y a plus de 6 ans)

" Don't dream your life, but live your dream " — Mark Twain

Beijing, “On se croirait dans le quartier Chinois !”

Du 8 au 17 octobre. 2010

Avant de parler de Beijing, on tenait à dire quelques mots sur le Transmongolien Oulan Bator-Beijing et sur son étonnant passage de frontière… (Si vous avez regardé les photos avant de lire ce texte, la surprise est gâchée, bravo !!!). On s’est vite rendu compte que notre réelle expérience du train avec les locaux s’est arrêtée à Irkoutsk car même punition que sur le précédent trajet ; on ne peut être qu’en deuxième classe et que dans un train rempli de touristes. C’est donc bien dommage mais bon, pas trop le choix, on aura donc moins de vidéos à la con. On ne va donc pas passer les 32 heures de train avec des Mongols déchainés mais avec un couple de quinquagénaire Hollandais. Un peu moins funky que nos trajets en Russie !!!

 
Le train réserve tout même de belles surprises avec de sublimes paysages lors de la traversée (cette fois-ci en train) du désert de Gobi et du coucher de soleil sur la steppe Mongole. La surprise suivante est celle du passage de la frontière entre la Mongolie et la Chine. Pour la petite histoire et pour rendre cet article un peu plus culturel, il faut savoir que « les Russes avaient choisi un écartement des rails différent des autres pays pour, selon la version dominante, éviter aux ennemis et occupants potentiels d’utiliser leurs chemins de fer et leurs trains à leur insu. Les Mongols souhaitant préserver leur indépendance mais n’étant pas assez puissants pour résister à la « pression Chinoise » ont été obligés de conclure des alliances stratégiques avec les Russes, dont entre autre celui des chemins de fer. (Pour plus d’infos, on vous renvoie à vos cours d’histoires ou à Wikipédia…). L’écartement des rails n’est donc pas le même entre la Mongolie et la Chine, alors comment continuer le trajet dans le même train ? Les cheminots (ceux-là ne sont pas en grève) vont ainsi séparer tous les wagons et les répartir dans un hangar sur des rails parallèles. Rails pas rails, ils vont ensuite soulever tous ces wagons de plus d’un mètre de hauteur pour enlever les attelages de roues Mongols et les remplacer par des attelages Chinois. Une fois l’opération terminée, ils vont réassembler le train entier un peu comme des dominos. Tout ce grand bazar est assez impressionnant et fun à regarder puisque de votre cabine, vous pouvez voir les autres wagons s’élever dans les airs (avec leurs occupants) comme par miracle. Ca rappellera sûrement aux cinéphiles un passage de  Retour vers le Futur 3.

 
Pour en revenir à nos Chinois, on doit avouer tous les deux que : bah la Chine, c’est cool !!! Comme on vous l’a dit précédemment après avoir tant entendu parler de ce pays, mais ne sachant au final pas trop à quoi nous attendre, on a vraiment été impressionné. Ici, tout est XXL… sauf les Chinois… ;) Enfin si, la population est XXL… surtout quand un matin vous pouvez regarder le soleil droit dans les yeux sans broncher à cause d’un épais brouillard oppressant. On entend par XXL le fait que les « musées » et temples sont absolument énormes. Il vous faudra ainsi pas moins d’une demi-journée pour visiter le « Summer Palace » ainsi que la cité interdite.  Sans compter le « temple du ciel » et ses quelques centaines d’hectares, la mythique grande muraille s’étendant sur plus de 7000Km de long, etc.

 
Mais en-dehors des musées qui nous ont donc pris beaucoup de temps, on aura vraiment apprécié la dynamique de Beijing. Sans parler de croissance et d’indicateurs économiques, on a vraiment l’impression d’être dans une ville qui grouille, des magasins partout, du monde partout, des scooters électriques partout, des restaurants partout aussi… Et la bouffe Chinoise, c’est quelque chose. La « nourriture de rue » (l’expression anglaise est plus classe…) est  vraiment pas chère et vraiment bonne (enfin ça dépend des fois, Chris en aura fait les frais). On peut manger et boire pour environ 1 euro. Le problème reste cependant que l’on ne sait jamais ce que l’on mange (d’ailleurs très souvent mega épicé comme pour cacher le goût) et on se retrouve toujours avec un plat que l’on n’a pas commandé. Comme par hasard, on a plus souvent eut de mauvaises que de bonnes surprises. Ames sensibles et réfractaires des restaus raviolis s’abstenir parce qu’ici si on veut manger l’esprit tranquille, il ne vaut mieux pas trop regarder l’état des cuisines. Un petit tour par le night market pour les fans de Fear Factor est aussi indispensable pour déguster scorpions, milles pates, chien,… (on aura choisi du serpent et des grosses larves, 2 mets…. succulents de ce type étant déjà bien assez).

 
Et ses repas il faut les négocier parce qu’ici, tout se négocie… Désolé pour les gens qui pensent que la culture ne se monnaye pas car on a même réussi à marchander l’entrée d’un musée…   Vous trouverez donc ci-joint, «  le guide de la négociation Chinoise ou comment ne pas se faire plumer lorsqu’on a une gueule de touriste» issu de toutes nos négociations assez divertissantes dans notamment le « Saniltun Clothing Market ». Fidèle à leur réputation, on peut tout trouver en Chine et tout en faux. Jetez y un coup d’œil en centre ville, c’est totalement officiel !?  Et sur 5 étages vous trouverez des fausses fringues, des fausses montres, du faux matériel électronique,… On aura entre autre acheté un iPod de 32 Go et des enceintes pour… 20 euros. Ipod qu’on échangera une semaine plus tard pour une clef USB qui ne marchera pas non plus…
 
Bien avant d’aborder les différentes techniques de négociation à la Chinoise, sachez que dans tous les cas vous vous ferez baisés sur le prix, le matos et sur le service après vente !

 
Le Sanlitun Clothing Market étant l’endroit où la négociation est la plus ardue, nous allons prendre l’exemple de l’achat d’une mini-enceinte annoncée à 100 yuans.
Petit 1 : Rigoler en faisant une petite tape sur l’épaule du vendeur.
Petit 2 : Annoncer son prix : 10 yuans.
Petit 3 : Faire baisser le prix à 50 yuans en maintenant ses 10 yuans.
Petit 4 : La mini-enceinte étant maintenant à 50 yuans et le vendeur un peu plus récalcitrant, demander le « Student price » et non pas le « Tourist price ».
Petit 5 : Maintenant à 40 yuans, demandez le prix si l’on en achète deux.
Petit 6 : Finalement l’enceinte à 30 yuans, annoncer que finalement vous n’en voulez plus d’une.
Petit 7 : Le vendeur faisant complètement la gueule, vous sortez alors votre dernière arme : le cash. Sortez 20 yuans, mettrez lui sous le nez et dites « You take the money, or you don’t take the money ».
C’est en quittant vaillamment le stand Chinois avec la mini-enceinte sous le bras, que vous rentrez rapidement à l’auberge pour frimer…et vous apercevoir que la batterie ne tient que 2 minutes top chrono et sans moyen de la recharger.
Attention : le vendeur peut lui aussi bluffer et refuser votre prix. C’est au moment où vous vous en irez qu’il vous sortira « ok ok ok ok ok ok ». Si ca n’est pas le cas, vous pouvez aller voir un autre vendeur et augmenter de 5 yuans votre prix. De cette technique très efficace, nous avons réussi à faire baisser des objets de 65 à 5 yuans.

 
Comment parler de Beijing sans parler de la muraille de Chine et de ses 2 côtés. Côté face, réservez un tour en centre ville à 40 euros et allez visiter la muraille reconstruite pour l’occasion avec des centaines d’autres touristes. Côté face, achetez une tente, faites 1h30 de bus Chinois, 30 minutes de taxi à 5euros et monter 600 mètres de dénivelé dans la montagne pour découvrir une muraille inchangée depuis des siècles, complètement déserte  et allez y passer la nuit. Nous avons donc choisi comme vous pouvez vous en doutez la 2ème solution (l’adresse est en pièce jointe pour les gens qui n’aiment pas trop non plus les tours organisés) et avons pu apprécier un sublime coucher de soleil et une nuit un peu frisquet sur l’une des 7 merveilles du monde. (Prochaine étape : Poser notre tente sur une des pyramides d’Egypte).

 
Un petit commentaire aussi sur les 2 spectacles que nous avons vu, à conseiller et à ne pas conseiller. Un spectacle d’acrobatie Chinoise vraiment impressionnant. Les amateurs de Patosh et du plus grand cabaret du monde seront comblés parce que c’est du cirque en carrément mieux. Après notre expérience très réussie des ballets Russes, nous avons aussi voulu voir un spectacle de danse Chinoise au National Performance Center (gros dômes de verre au centre de Pékin) et ce fût assez miséreux (cela reste notre vision personnelle). Les Chinois ont beaucoup apprécié les 50 danseurs déguisés en moutons en train d’agiter leurs pieds en l’air ou faisant des galipettes d’école primaire… on a eu un peu plus de mal !!! Amateurs de Kitsch, vous serez servis. Nous regrettons beaucoup le fait de ne pas pouvoir vous faire partager cette expérience unique (les appareils photos étaient interdits, véridique, c’est le détecteur à métaux chinois qui l’a dit).

 
Quelques regrets cela dit puisque rien n’est parfait, déjà sur la pollution car durant nos 2 premiers jours dans la capitale Chinoise, on n’a pas pu voir le soleil. Le taux était anormalement élevé et toute la ville était recouverte d’une immense brume. A ce moment, on a vraiment cru qu’on ne pourrait pas voir de ciel bleu à Beijing. Heureusement les jours d’après se sont améliorés. On regrettera aussi l’accès très restreint à internet : pas possible d’accéder à google.fr, Facebook, youtube et la liste est longue… L’accès à l’information est limité et les sites visités sont apparemment surveillés… Sans faire de romans sur la politique, on se rendra vite compte avec grands regrets que la censure déjà importante en Chine n’est rien comparée à la censure et aux autres multiples problèmes au Tibet.
Prochain épisode donc, le Tibet et l’émerveillement vs la consternation.
 

 INSTRUCTIONS POUR DORMIR SUR LA MURAILLE DE CHINE :
 

1.Take the bus number 916 (916?) in the bus station outside Dongzhimen subway station (on the line 2 of the Beijing subway, blue line), EXIT B of the subway station.
The bus 916 takes about one hour to arrive at the town of Huairou(??). Huairou is the last stop, so you can't be wrong The price of this bus is 12 yuan

2.From Huairou(??) take a black taxi. The price of the black taxi should not be more than 50 yuan for ALL the taxi. For example: if there are 4 people sharing a taxi the price must be 12.5 yuan each. With this black taxi you have to reach the starting point of the hiking: shùnt?ng hóng z?nyú y?ngzhí zh?ngx?n (Shun Tong trout FISH farm center, in chinese characters: ?????????).

3.from Shun Tong trout FISH farm center you can take a 1 hour and half(in some cases 2 hours if you do a lot of stops) walk up to the great wall (jiankou section). There are a lot of rocks to climb and maybe the going up looks a little bit difficult, but if you are not older than 40 years old there are no problems. :P in the trail up to the great wall but just keep walking for 1 hour and half and you will get there.

the meeting point is: on SEPTEMBER 23TH(thursday) DONGZHIMEN Subway STATION(on subway line 2) EXIT B (OUTSIDE MCDONALD'S) AT 10.30pm
The MacDonald is NOT the big one on the main road (near Exit C), but is the McDonald inside the bus station ,near the exit B(where you have to board the bus 916). So for arriving at the bus station: go out at exit B of Dongzhimen subway, turn right, walk 20 meters and there is the bus station.






Flickr Album

Poster une réponse

(Nom) *

(Email) * (ne sera pas publié)

(Site web)

:o) :-D :-( ;-) :-P =-O 8-) :-/ O:-) :-! >:o C:-) :-(|) O-) :@ :-[ (B) (^) (P) (@) (O) (D) :-S ;-( (C) (&) :-$ (E) (~) :-* (I) (L) (8) (T) (G) (F) (*) (N) (Y) (U) (W) (is) (bo) (bu) (cp) (da) (doc) (eat) (ff) (fc) (lg) (mf) (ms) (py) (pi) (qu) (qq) (rn) (sl) (sol) (th) (tr) (yn) (hl) (hr) (by) (gnr) (dz)
  • Articles les plus populaires

  • Derniers commentaires

    • jaoiopmser le 18 avril 2018:

      Ð?Ñ?пиÑ?Ñ? эксÑ?ази в Ð?анÑ?Ñ?Ñ?ово Ð?Ñ?пиÑ?Ñ?...
    • hanala le 9 février 2018:

      ЧÑ?о покÑ?Ñ?иÑ?Ñ? Ñ?Ñ?обÑ? всÑ?авило Molot24 biz Ð?ак...
    • hanala le 9 février 2018:

      Ð?аксил Ñ?оÑ?Ñ?м Ð?акладки амÑ?еÑ?амин в...
    • RodneyPhifS le 9 février 2018:

      ?????? ????????? ?????? ???? ?????? ? ???, ??? ????? ???????, ?????...
    • Robertdow le 9 février 2018:

      ??????, 4 ???????. /????/. ??? ?????? ?????? ??????? ??????? ?? ?????...
    • JliaDix le 8 février 2018:

      ??????? ?????-??? ?? ???????????? ????? ???????????? ????? ????, ??...
    • jidkoias le 31 janvier 2018:

      Êóïèòü çàêëàäêè ìåòàìôåòàìèí â Ñåâåðîìîðñêå Çàêëàäêè ãàøèø â...
    • Maribel le 15 décembre 2017:

      Terrific Artikel! Das istt die Arrt der Informationen , diie...